Spécialisé dans le traitement des soins de suite et réadaptation,

cet établissement, implanté au Barcarès, a rejoint le groupe depuis un an et demi.

Floride-actu01La Clinique Le Floride du Barcarès est notamment spécialisée dans la prise en charge des patients amputés. Il s’agit majoritairement d’amputations des membres inférieurs, en général provoquées par des problèmes vasculaires. « Nous prenons également en charge des patients amputés à la suite d’un accident ou amputés des membres supérieurs, mais de façon plus irrégulière », précise Marc Flury, le directeur de cet établissement spécialisé dans les affections de l’appareil locomoteur et du système nerveux.

La clinique accueille une moyenne de dix à quinze patients en continu, la rééducation se fixe pour objectif de restaurer des capacités fonctionnelles leur permettant de conserver leur autonomie et de favoriser le retour à domicile. « Le Floride prend en charge des pathologies qui sont en forte croissance au sein de la société avec, en particulier, la recrudescenc e des maladies chroniques. Au-delà des soins et de la rééducation, nous contribuons, au travers d’un programme d’éducation thérapeutique des patients diabétiques, à une démarche de prévention continue », poursuit Marc Flury.

Le travail de rééducation-réadaptation comprend plusieurs phases que décline Hélène Dumas, responsable du plateau technique de rééducation au sein de la clinique : « Il faut tout d’abord préparer le patient à l’appareillage en luttant contre les douleurs liées à l’amputation en faisant appel aux techniques de désensibilisation manuelle ou par vibralgique, à l’électrothérapie antalgique, à la méthode dite « thérapie par le miroir », ou encore à la cryothérapie, pour les amputés d’origine traumatique ». Des séances d’hypnose, conduites par le neuropsychologue, peuvent également être proposées. « Il faut surveiller la cicatrisation, lutter contre la formation d’œdème, préparer le moignon à l’appareillage et prévenir les «<attitudes vicieuses » qui peuvent gêner ou compromettre l’appareillage », précise le Docteur Samer Sheikh Ismael, Médecin Chef de la clinique Le Floride.

La mise à disposition de fauteuils roulants équipés de repose moignon, ou l’aménagement ergonomique du fauteuil et du lit, donne au patient un confort supplémentaire. En outre, des conseils de postures alternées ou d’étirements musculaires sont également prodigués. « Nous effectuons également un travail actif pour préparer le moignon à l’appareillage notamment par des techniques de globulisation. Nous privilégions un travail du schéma corporel pour préparer le patient à une reprise de la marche soit entre les barres parallèles soit sur plan incliné », poursuit Hélène Dumas.

Véronique Combret, Directrice des soins, insiste par ailleurs sur la notion de parcours de soins entre sa clinique et la clinique Saint-Pierre, où sont réalisées les amputations, mais aussi la clinique Supervaltech d’où viennent certains patients en quête de conseils plus spécifiques.

Dans l’avenir, la clinique le Floride souhaite parvenir à offrir aux patients artéritiques, en collaboration avec les médecins angiologues du département, une hospitalisation à temps partiel de rééducation pour prévenir et retarder l’amputation des membres toujours synonyme de perte d’autonomie.

 

Mars 2015